ATC-ACLF 2018

12, 13 & 14 septembre 2018 - Saint-Malo - France

Bandeau - ATC-ACLF 2018

Session DPC colloque ACLF à Saint-Malo le 14 septembre 2018 - Session plénière 3

Le numéro DPC de référence du programme n’est pas encore disponible et sera communiqué le plus rapidement possible après validation de l’OGDPC.
Merci de votre compréhension.

La Fédération Française de Génétique Humaine (FFGH) est l’organisme de développement professionnel pour cette édition (ODPC, Numéro 5096).

Institut Imagine - Hôpital Necker-Enfants malades
1er étage, bureau 148
à l’attention de Mme Lilia Ben Slama
24 boulevard du Montparnasse - 75015 Paris

 

Pour répondre au QCM, voir le tutoriel : télécharger le PDF

Passée la date du 01/11/2018, sur l’interface en ligne des QCMs, vous pourrez télécharger une attestation électronique de participation, qui sera à renvoyer à sylvie.odent@chu-rennes.fr, qui une fois les croisements de données faits (inscription, paiement, attestation…) vous retournera votre certificat de DPC accompagné d’une facture concernant les frais pédagogiques, à faire valoir à qui de droit (auprès de votre direction hospitalière pour une prise en charge des frais de déplacement et d’hébergement, des frais d’inscriptions, OU auprès de l’OGDPC pour la prise en charge des médecins libéraux).


Présentation de la session : Infertilités d’origine génétique

L’infertilité est définie par l’OMS comme un problème de santé publique et un enjeu médical majeur de ces prochaines décennies. On estime aujourd’hui qu’environ 1 couples sur 8 serait confronté à des problèmes de fertilité soit environ 80 millions de couples dans le monde. L’infertilité touche de façon égale aussi bien les femmes que les hommes avec dans 20% des cas une cause mixte aux problèmes de fertilité du couple. Les causes de l’infertilité sont multiples et l’infertilité revêt souvent un caractère multifactoriel. Parmi ces causes, les causes génétiques occupent une place prépondérante puisqu’on estime qu’environ 50% des infertilités auraient une composante génétique, isolée ou associés à d’autres facteurs. Malgré cela les causes génétiques de l’infertilité masculine et féminine restent encore majoritairement inconnues.

Ces dernières années, le séquençage nouvelle génération (NGS) a révolutionnée les investigations génétiques notamment pour les maladies avec une forte hétérogénéité génétique. Dans leur présentation, le Dr Jaillard et le Pr Ray aborderont l’apport de cette technologie dans l’identification de nouvelles causes génétiques dans l’infertilité féminine et masculine respectivement.

A l’issue de la présentation l’audience aura mis à jour ces connaissances sur la conduite à tenir pour explorer l’infertilité masculine et féminine. Ces connaissances permettront au public d’améliorer le conseil génétique délivré aux patients et de mieux préciser les possibilités de prise en charge thérapeutique par PMA en fonction de la cause génétique identifiée.


Pour en savoir plus :